top of page

Accepter ce qui est

L’acceptation représente parfois tout un défi! C’est aussi l’une des plus grandes clefs que nous puissions intégrer dans notre vie..

Créer l’ouverture

D’après mon acupunctrice, la respiration la plus puissante pour venir libérer ce que l’on n’accepte pas, c’est le soupir. Alors soupirez volontairement pour amener l’ouverture nécessaire à l’acception. Cela fait du bien, libère le coeur et enlève le stress. Dès que l’on résiste à quelque chose, il y a une force contraire qui s’enclenche et on l’amplifie. L’acceptation, c’est relâcher, c’est venir mettre du mouvement, de la fluidité et enlever la résistance. Soyons comme une rivière et voguons!

C’est souvent quand nous relâchons, que nous lâchons prise que, tout à coup, des clefs de la vie apparaissent. Trouvez les thèmes que vous n’acceptez pas dans vos vies et respirez dedans. Respirez, relâchez. Arrêtez de répéter dans votre tête que vous êtes tanné, que vous n’en pouvez plus.

Un mouvement intérieur avant tout

Accepter n’est pas un mouvement extérieur, mais intérieur. Quand nous acceptons de l’intérieur, cela nous met dans un meilleur mode pour trouver des solutions, des voies parallèles, pour contourner et créer le meilleur chemin pour nous. Quand nous résistons, nous ne pouvons pas être très créatifs. Accepter ne signifie pas abandonner. On laisse la chose faire son chemin pour qu’à l’extérieur de nous cela fasse la différence.

Plus puissant que le pardon

Accepter ne veut pas dire non plus pardonner. Accepter est beaucoup plus facile que pardonner. Quand nous arrivons à accepter les situations de notre vie qui pourraient peut-être demander un pardon, je ne suis même pas sûre que pardonner soit nécessaire. Pardonner est un grand débat. Accepter, c’est le chemin juste avant le pardon.

Le pardon selon moi implique que quelque chose de mal a été fait. Et si la situation avait plutôt été éducative, en lien total avec quelque chose que j’avais besoin d’apprendre sur moi-même?

Essayons d’installer l’acceptation au lieu d’accepter le pardon. Voyez la différence que cela fait à l’intérieur de vous. Peut-être que l’acceptation va amener un tel relâchement que nous n’aurons plus rien à pardonner.

Un chemin de vie…

L’acceptation est un chemin d’ouverture, d’accueil total de ce qui est. C’est un chemin de vie. Quand on arrive à s’installer dans ce chemin, c’est beaucoup plus facile, ça fait toute la différence.

Acceptons les choix, les gestes posés, les paroles dites, sans jugement. Qui vous dit que ces choix, gestes, paroles n’étaient pas les meilleurs à ce moment-là pour nous faire réaliser des prises de conscience? Acceptons qui nous sommes, notre vécu. Mettons de l’ouverture et de la fluidité dans tout cela.

La vie qui est devant nous parle de nous. Nous créons notre réalité jusqu’à un certain point. Acceptons que nous jouons la comédie, que nous avons un lien avec notre père, que nous ne sommes pas exaucé tout le temps et que notre force vitale n’est pas tout à fait ce que nous voudrions, que nous n’avons pas eu la famille que nous voulions, que tout va trop vite ou pas assez. Acceptons le manque d’engagement de l’autre ou de nous-mêmes, que nous nous sentons parfois limité, que nous n’entendons pas tant que cela notre langage du cœur. Acceptons de le suivre. Acceptons que les autres aient besoin de nous et vice versa. Acceptons que nous n’ayons pas besoin d’être aussi indépendant que nous le voudrions.

…avec du sens

L’acceptation nous demande de peut-être mettre du sens dans ce que nous vivons. Quand nous commençons à comprendre que nous créons notre propre pièce de théâtre, c’est plus facile d’accepter que nous l’avons créée comme une projection de nous-mêmes.

Il n’y a rien à réussir. La vie est un jeu. Il n’y a pas de fautes, de pardon. Parfois nous reculons et parfois nous faisons des gains. Parfois ça ne va pas comme nous voulons et parfois ça va beaucoup mieux que ce que nous aurions pu croire. Tout est parfait, parce que c’est un jeu d’expansion et de conscience! Et, l’important, à mon avis, est d’honorer cette vie qui vibre en nous, autour de nous. De réaliser le grand privilège de cette expérience, avec ses hauts et ses bas. Accepter est suivre le courant de la vie et souvent, cela permet justement à cette vie, de nous faire de grands cadeaux, car elle peut nous répondre et la magie s’installe! C’est que je nous souhaite!

Venez partager des histoires de magie. Vous inspirerez sûrement quelqu’un à y croire… à cette magie.

Louisane

Êtes-vous prêts à installer de la cohérence dans vos centres énergétiques ?

Inscrivez-vous GRATUITEMENT et recevez une hypnose de Louisane pour équilibrer vos chakras.

bottom of page